GROUPEMED - 2 avenue des Belges - 13100 Aix-en-Provence
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Week-end de la SEPEA – 18, 19 et 20 mars 2022

18 mars @ 21 h 00 min - 20 mars @ 12 h 00 min

170€
Société Européenne pour la Psychanalyse de l’Enfant et de l’Adolescent
Dans le cadre des

Week-ends de la SEPEA
à Paris

Association Notre Dame des Champs
92bis Bd du Montparnasse
75014 Paris
Accessible aux personnes à mobilité réduite
Un pass sanitaire valide vous sera demandé à l’entrée avec une pièce d’identité
La conformité du certificat sera vérifiée à l’entrée selon les règles sanitaires en vigueur. La vérification ne permet ni d’avoir accès, ni de stocker vos données médicales.
En présentiel et en visio-conférence
Choix du format demandé à l’inscription
Les 18, 19 et 20 mars 2022
Les tourments psychiques des jeunes d’aujourd’hui.
Comment les comprendre, comment y répondre.
Programme :
Vendredi 18 mars de 21h00 à 23h00
Conférence de François RICHARD (SPP)
Discutants :
Frédéric Missenard (APF /SEPEA) et Franco d’Alberton (SPI/SEPEA)
L’Œdipe déformé à l’adolescence
La modernité, en proie à un état de désorganisation, en est venue à une perversification de l’autorité et du surmoi, sous les apparences trompeuses d’une libération sexuelle. Les états limites sont partout, la névrose n’a pas disparue mais se voit envahie par des troubles nouveaux. Par exemple notre culture ne parvient pas à intégrer que la féminité d’un homme n’est pas exactement la même que celle d’une femme et que la masculinité d’une femme n’est pas exactement celle d’un homme : le complexe d’Œdipe est donc structurellement déformé, en particulier à l’adolescence où des régressions sont suscitées par la bisexualité et le polymorphisme sexuel d’origine infantile. L’érotisation met en échec la symbolisation, le triangle œdipien est submergé par une menace de recouvrement de l’un des pôles de l’oscillation bisexuelle par l’autre. La subjectivation s’engouffre alors dans des flux en circuit court jusqu’à un appauvrissement de la pensée.
Chez l’adolescent l’impact quantitatif des pulsions tant génitales que prégénitales favorise une régression, qu’il fuit dans des systèmes défensifs caractérisés par une coalescence entre refus et besoin de passivité. Ce destin de l’Œdipe déformé, désespérément attaché à l’objet primaire qui échappe, ressemble à l’incestualité narcissique où il s’agit de s’agglutiner à l’autre primordial. Il relève d’une déréalisation que l’on peut accompagner et interpréter si l’on parvient à entendre dans l’intervalle masculin/féminin un échec du principe de plaisir. Ce travail, dont on donnera des exemples cliniques, doit donc traiter les mouvements d’indifférenciation avec l’objet primaire au moyen de la méthode d’écoute et d’association libre tout en portant une attention particulière aux relations entre cadre et contre transfert.
* * *
Samedi 19 mars 2022
de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
Une journée de travail clinique
Lors des ateliers, un matériel clinique diversifié, présenté par des psychothérapeutes de l’enfant et/ou de l’adolescent, est l’occasion d’une discussion théorico-clinique animée par des psychanalystes membres de la SEPEA.
* * *
Dimanche 20 mars 2022 de 09h00 à 12h00
Conférence de Rémy PUYUELO (SEPEA)

Discutants :
Berdj Papazian (SSPsa/SEPEA) et Nadia Bujor (SPP/SEPEA)
Malfaçons identitaires et pluridisciplinarité
Les malfaçons narcissiques se rencontrent de plus en plus fréquemment chez l’enfant et l’adolescent et leurs famille ou/et notre regard clinique et théorique est plus à même de les reconnaitre dans un contexte sociétal complexe aux prises avec la pandémie qui en révèle les fractures. Elles entrainent des précarités identitaires plus ou moins invalidantes témoins de la difficulté de la structuration de la sexualité infantile. Ces empêchés de latence, qui peuplent nos consultations et nos institutions de soin sont plus préoccupés de cohésion identitaire que de satisfactions pulsionnelles. Ils nous obligent à être psychanalytiquement non psychanalystes. Ils nécessitent notre ambition psychopathologique et une réflexion élargie sur le soin. Leur porosité identitaire les oblige à prendre appui sur l’environnement et nous devons travailler à une écologie du soin, architecture et chorégraphie du soin… Le soin de l’être n’est pas guérir mais tenter d’amener à la reconnaissance de l’autre sans que cela remette en question sa propre identité. Il est nécessaire alors de repenser nos dispositifs de soin dans une dynamique individu, groupe, institution, jouant sur espace-temps et langage mais aussi sur une pluridisciplinarité telle que S. Freud la proposait déjà utopiquement dans la « Question de l’analyse profane » en 1927.

Le bulletin d’inscription est en pièce jointe. Pré-inscription OBLIGATOIRE : lien vers le programme

Tarifs
– Inscription et règlement individuel :
  • 150 euros jusqu’au 31.01.2022
  • 170 euros dès le 01.02.2022
  • 310 euros pour les 2 weekends
– Inscription et règlement dans le cadre de la formation professionnelle et Fifpl :
  • 300 euros
  • 560 euros pour les deux week-ends (mars et septembre  2022)
Aucun paiement pour assistance partielle ne sera accepté.
Renseignements et inscription :
Secrétariat SEPEA
Lundis, mardis et vendredis de 10h30 à 15h
Tél. : 01 47 07 12 60
sepea@nullwanadoo.fr

Détails

Début :
18 mars @ 21 h 00 min
Fin :
20 mars @ 12 h 00 min
Prix :
170€
Catégorie d’évènement:
https://sepea.fr/weekends/mars2022/

Lieu

Association Notre Dame des Champs
92 bis, boulevard du Montparnasse
Paris, 75014

Organisateur

SEPEA